Questions fréquentes au sujet de...

 

MAF60 serie II & OXYDIUM :

 

En complément à la présente faq nous vous recommandons de disposer toujours des éditions les plus récentes des modes d'emploi en correspondance au firmware de votre appareil. Les modes d'emploi sont téléchargeables directement sur la page du produit correspondant.

 

 

- J'ai changé mon ordinateur, j'ai windows 11, et mes appareils ne se connectent plus à mon nouveau PC Il ne faut pas oublier de réinstaller le tout dernier driver commun MAF60-Oxydium sur votre nouveau PC. Celui présent sur notre site est régulièrement actualisé en fonction des nouvelles versions de Windows et sera plus adapté à votre PC récent que celui que vous pouvez avoir eu sur le cd fourni avec l'oxydium. Rendez-vous pour cela sur cette page . C'est un .zip, vous devez le décompresser le dossier avant de l'installer.

- A la suite d'une mise à jour de windows, mes appareils ne se connectent plus au PC. Il ne faut pas oublier de réinstaller le tout dernier driver commun MAF60-Oxydium à jour (il est aussi compatible windows 11) sur votre PC. Celui présent sur notre site est régulièrement actualisé en fonction des nouvelles versions et mises à jour de Windows. Rendez-vous pour cela sur cette page . C'est un .zip, vous devez le décompresser le dossier avant de l'installer.

 

- Peut-on relier à un seul satellite deux télécommandes de MAF60 serie II (ou Oxydium) à la fois pour que deux artificiers puissent le piloter en même temps depuis deux endroits distincts ?

Non, ce n'est pas possible : un satellite, ou un groupe de satellites, ne peuvent être pilotés que par un seul organe de commande. Le fait de mettre simultanément plusieurs organes de commande (télécommandes de MAF60serieII ou Oxydium...) au sein d'une même configuration entraînera des perturbations de communication.

 
- Peut-on utiliser une simple pile pour piloter un satellite MAF60 serie II pour faire du tir "pas à pas" en envoyant des impulsions directement sur son entrée commande ?

Non, ça ne marchera pas. Les ordres pour piloter les satellites sont numériques, chaque ordre est constitué d'un code binaire bien spécifique à la voie à tirer. Uhe pile ne peut donc pas remplacer une télécommande filaire (ou un Oxydium). L'entrée de commande du satellite ne peut être reliée qu'à : une télécommande filaire MAF60, un Oxydium, un module esclave HF, ou éventuellement un autre satellite s'ils sont montés en cascade. En outre, le fait de tenter d'y connecter autre chose que ce qui est prévu est susceptible de détériorer les circuits électroniques internes du satellite.

 
- Le satellite ancienne génération (sans survolteur) de ma MAF60 ne fait pas (ou mal) les mises à feu avec une pile externe alors que tout semble en ordre de marche (balise de communication, relais activés, résistances des lignes vérifiées...) alors que sans la pile externe (donc en interne 12V cela marche) :

Tout d'abord le branchement de la pile sur la table doit être correct (+ de la pile sur la borne rouge et le - de la pile sur la borne noire ), si c'est bien le cas, alors la pile externe est à remplacer : elle a une tension correcte à vide, mais n'est pas capable de délivrer le courant minimal lorsqu'elle est sollicitée. Ce sujet est plus longuement traité dans la rubrique des questions d'ordre général.

- Comment savoir si mes inflammateurs sont compatibles ?

Nos systèmes ont comme référence le standard Davey-Bickford (et de la plupart des marques d'inflammateurs) N28B à poudre, à savoir un courant conseillé de mise à feu de 1 ampère (rappel des caractéristiques données par DaveyBickford : Intensité de 100% fonctionnement 0.6A, Intensité conseillée 1A, Délai d'initiation moyen 2ms à 1A. Ces inflammateurs sont rigoureusement calibrés pour pouvoir être montés en série). Pour répondre à ces critères les satellites MAF60 délivrent des impulsion de 27ms pouvant aller jusqu'à 70V avec une régulation automatique de courant à 1.2A environ.

Un petit test très simple à faire pour vérifier si vos inflammateurs répondent à ces caractéristiques : prendre une pile neuve baton (type AA...) de 1V5 et brancher l'inflammateur, il doit s'initier normalement (en effet, un inflammateur seul avec son fil de 1 mètre fait 1.6 ohm, une pile neuve fait 1.6V, l'application de la loi d'ohm 1.6 volt divisé par 1.6 ohm donne donc un courant de 1 Ampère). Si ce n'est pas le cas c'est que l'inflammateur n'est pas compatible (évitez les inflammateurs plus ou moins "exotiques"...). Vous pouvez répéter ce test sur plusieurs inflammateurs pour confirmer le résultat.

 
- Est-il possible d'utiliser des déports non prévus pour le système MAF60 ? 

Non, le système MAF60 fonctionne sur le principe du matriçage : pour schématiser 6 circuits pilotent les dizaines et 10 circuits pilotent les unités. Le croisement de ces deux informations dizaine+unité permet ainsi la mise à feu d'une voie bien précise. Il n'y a donc pas de commun. Le fait d'essayer d'utiliser des déports fonctionnant sur un autre principe (par exemple avec le moins commun) entraînera obligatoirement des dysfonctionnements profonds. Seuls les sous-satellites SAT2SAT sont compatibles.

 
- Il est indiqué que les satellites délivrent une impulsion pouvant aller jusqu'à 70V, or j'ai mis un voltmètre et procédé à des tirs et je n'ai épisodiquement que quelques volts affichés, c'est normal ?
Les impulsions dévivrées par le survolteur sont très brèves (quelques dizaines de millisecondes), un voltmètre standard n'a pas le temps de réagir sur une prise de mesure aussi brève. Il est nécessaire de disposer d'un oscilloscope numérique pour pouvoir réaliser ce genre de mesure. A défaut, la lampe de test de tir (voir ci-dessous) permet de visualiser cette impulsion de 70V.
 
- A quoi sert la petite ampoule livrée avec chaque satellite MAF60 ?

C'est une ampoule de test de tir (ref visulamp). Elle supporte des impusions de 70V et elle permet de faire des tests de tir (par exemple pour s'assurer que le survolteur est bien opérationnel, ou pour essayer des sorties, ou de valider son adressage). Elle est à placer directement sur le bornier de la sortie à tester entre la pince rouge et la pince noire. En revanche elle ne sert pas pour le test ohmmique car son impédance est supérieure à 70 ohms (la led de test reste donc éteinte).

- Combien de temps s'écoule t-il entre l'instant précis où j'appuie sur les boutons de tir de la commande (Oxydium ou télécommande fialire MAF60) et l'activation effective de la sortie correspondante sur le satellite ? pour résumer le délai entre l'ordre de tir et la mise à feu de l'inflammateur ?   Tous les temps cumulés nécessaires à cette opération (traitement et codage de la commande, transmission, décodage, activation puissance) sont de l'ordre de 1/10eme de seconde.

 
- Quels sont les points particuliers à observer sur les OXYDIUM et MAF60 serie II ?
Comme pour tous les appareils il faut impérativement lire intégralement le mode d'emploi et l'appliquer. Sur le système OXYDIUM, et MAF60 serie II, on peut tout de même récapituler ces quelques points : - Avoir de très bonnes liaisons de pilotage, faire des épissures si plusieurs fils dans la même borne (attention au fil qui se coupe au ras des borniers par écrouissage ou traction trop importante, ou encore au fil pas assez ou trop vissé) - Ne pas oublier de régler le(s) satellite(s) sur la bonne soixantaine - Ne pas oublier le code à 4 chiffres d'activation du mode tir de l'Oxydium - Savoir en cas d'imprévu comment réagir et reprendre la main instantanément lors de tirs automatiques avec l'Oxydium - Avoir ses systèmes à jour ...
 
- Existe t-il une fiche de maintenance pour la MAF60 réalisable par l'utilisateur ?
Oui, elle est téléchargeable ici : 
 
- Ma télécommande filaire semble avoir des problèmes de piles, pourtant elles sont récentes. Que se passe t-il ?
Il est plus que probable que les languettes des piles sont oxydées ou tordues (par exemple suite à une mauvaise introduction de nouvelles piles) ou plus simplement se sont écrasées avec le temps et ont perdu leur fonction de ressort, de ce fait les piles ont du jeu, bougent et ne font plus correctement contact. Si elles sont oxydées il faut les gratter et les nettoyer. Si elles sont écrasées, il faut un peu détordre les languettes coté - pour récupérer un peu de pression. Lors de l'insertion de nouvelles piles veillez à suivre la procédure décrite dans la notice : insérez d'abord le coté + de la pile, puis ensuite appuyez sur son coté - pour finaliser l'insertion.
 
- Comment relier un deuxième satellite MAF60 à la suite d'un premier ?

Le deuxième satellite vient se connecter tout simplement en parrallèle (surtout pas en série) sur les deux bornes à vis du premier. Afin de parfaire à la fois la liaison électrique et de solidarisation mécanique, il est conseillé de faire des épissures aux fils dénudés connectés au satellite intermédiaire. Il convient aussi de ne pas serrer les fils sur l'isolant, ou de ne pas serrer très exagérément les molettes pour ne pas sectionner les fils.

 

 

- A la place du bifilaire standard d'artificier pour la liaison de commande des satellites peut on utiliser par exemple des rallonges et des enrouleurs type secteur 230V ?
Non, tout ce qui est prise secteur n'est pas du tout adapté à un bon transfert des données numériques modem et n'est pas adapté ni aux petits signaux, ni à leurs fréquences, ni au débit requis. Le système de communication Oxydium & MAF60 utilise des modems de type téléphonie pour communiquer correctement, et cela même sur de grandes distances, et a été conçu initialement pour le bifilaire de ligne utilisé le plus couramment en pyrotechnie (diamètre 5/10eme, cuivre, 17 ohms au 100m AR). A défaut de ce dernier, le fil généralement adapté à la téléphonie peut convenir aussi (par exemple du fil de jarretière 1 paire torsadée).
 
- J'ai changé d'ordinateur et mes appareils ne se connectent plus à ce PC.
Il ne faut pas oublier de réinstaller le driver commun MAF60-Oxydium sur votre PC. Rendez-vous pour cela sur cette page . C'est un .zip, vous devez le décompresser le dossier avant de l'installer.
 
- J'ai changé mon ordinateur, j'ai windows 11, et mes appareils ne se connectent plus à mon nouveau PC.

Il ne faut pas oublier de réinstaller le tout dernier driver commun MAF60-Oxydium sur votre nouveau PC. Celui présent sur notre site est régulièrement actualisé en fonction des nouvelles versions de Windows et sera plus adapté à votre PC récent que celui que vous pouvez avoir eu sur le cd fourni avec l'oxydium. Rendez-vous pour cela sur cette page . C'est un .zip, vous devez le décompresser le dossier avant de l'installer.

- A la suite d'une mise à jour de windows (j'ai migré mon PC de windows 10 à windows 11), mes appareils ne se connectent plus au PC. Il ne faut pas oublier de réinstaller le tout dernier driver commun MAF60-Oxydium à jour (il est aussi compatible windows 11) sur votre PC. Celui présent sur notre site est régulièrement actualisé en fonction des nouvelles versions de Windows. Rendez-vous pour cela sur cette page . C'est un .zip, vous devez le décompresser le dossier avant de l'installer.

 
- Windows m'interdit d'installer le driver présent sur le CD rom qui était fourni avec l'Oxydium.
Cela est probablement lié à une mise à jour récente de Windows et de ce fait le driver présent sur le CD rom peut de ce fait être jugé obsolète par Windows. Pour télécharger la dernière version vous devez-vous rendre sur la page "Mises à jour-drivers" sur cette page . C'est un .zip, n'oubliez pas de décompresser le dossier avant de l'installer.
 
- J'ai changé mon ordinateur et mon adaptateur port USB/série 232 ne fonctionne plus.

Il ne faut pas oublier de réinstaller le driver de cet accessoire sur votre nouveau PC. Rendez-vous pour cela sur cette page .

- Avec Oxydium PyroMusical Creator (OPMC) faut il un PC particulier ?

Il n'y a pas de PC tout spécialement privilégié, les logiciels de la gamme fonctionnant sous classique environnement Windows. Plus particulièrement avec Oxydium PyroMusical Creator (OPMC), évitez les ordinateurs axés principalement aux tâches de bureautique qui généralement "rament" pour tout ce qui est hors des applications de traitement de texte ou de tableur et cela même s'ils sont dotés sur le papier de caractéristiques honorables. Minimum de 4 Go de Ram, 8 Go (et plus) sont conseillés. Un PC ayant vécu, chargé d'applications, long à démarrer, ou qui ne réagit pas instantanément quand on clique sur une fenêtre est systématiquement à écarter (l'ideal dans le cadre de l'utilisation d'OPMC étant d'avoir un PC neuf, ou parfaitement nettoyé, et dédié qu'à ça). Les PC dits de Gamer sont souvent bien plus réactifs et fluides que les PC standards. Important : Il faut aussi penser à désactiver du PC tout ce qui est économie d'énergie (mises en veille écran, pc lui même, des usb... qui peuvent à votre insu bloquer certaines fonctions du PC au bout d'un certain temps d'inactivité), il faut aussi désactiver le scan automatique de l'antivirus, les mises à jours automatiques, etc... Le PC pendant le tir ne doit pas accomplir d'autres tâches.

Exemple d'un lien vers une vidéo pour éviter que les usb se mettent en veille : https://www.youtube.com/watch?v=E1XvfYWaq_0

 
- J'ai oublié le code pour passer en mode tir sur mon Oxydium, comment faire ?
Il faut faire la mise à jour 3.8 (même s'il est déjà à jour), cela devrait remettre le code usine 0000. 
 
- Je n'arrive pas à télécharger les mises à jour ou les notices, que faire ? 

Votre antivirus identifie à tort les petits programmes de mise à jour (qui sont directement des .exe, ou des .zip pour certaines notices) comme des menaces potentielles car il s'agit de programmes ou fichiers ayant une faible occurrence, et donc inconnus des antivirus. Vous devez désactiver votre antivirus le temps du chargement (par exemple pour avast : clic droit sur l'icone avast dans la barre des taches en bas à droit, clic gauche sur "gestion des agents avast", puis "désactiver pour 10mn"). Si c'est directement Windows 10 qui bloque, cliquez sur "Informations complémentaires" puis "exécuter quand même".

 
- J'ai des anciens satellites à mettre à jour, mais mon PC ne dispose que de connecteurs USB.

Ce petit guide devrait vous aider.

 
- Je dispose d'anciens satellites MAF60 à relais (antérieurs à 2011) et de satellites MAF60 plus récents entièrement transistorisés. Avec les dernières mises à jour au 1/10eme est-il possible de les faire fonctionner ensemble au sein d'une même configuration avec un Oxydium ? et fonctionnent-ils encore avec la télécommande filaire basique ? 
A partir du moment où tous vos appareils disposent de toutes les dernières mises à jour proposées sur notre site, tous ces appareils pourront fonctionner dans toutes les combinaisons de configurations possibles : une télécommande peut piloter les satellites à relais et les satellites transistorisés, un Oxydium peut piloter les satellites à relais et les satellites transistorisés, et des satellites à relais peuvent être présents dans une configuration ayant aussi des satellites transistorisés. La seule contrainte est que pour les satellites à relais, et spécifiquement pour ceux là, il faut veiller à ne pas avoir des tirs à moins de 2/10eme de seconde. 
 
- Je ne dispose pas d'Oxydium, simplement de MAF60 avec télécommande filaire basique, dois-je quand même faire les dernières mises à jours proposées qui semblent plutôt concerner l'Oxydium ? 
Oui, il faut toujours avoir des appareils à jour.
 
- J'ai fait les mises à jour, est-ce que je dois reparamétrer tous mes systèmes ? 

Cela dépend du paramètre en question : oui si vos satellites avaient une soixantaine adressée car cette dernière est réinitialisée lors de la mise à jour. En revanche d'autres paramètres restent mémorisés tels que : date, heure, programmes de tir, satellites mémorisés dans l'Oxydium.

 
- J'ai fait les mises à jour et donc j'ai aussi le nouvel Oxydium Suite v3.6, est-ce que je peux utiliser mes anciens programmes de tir crées avec la version précédente ? 

Oui, la nouvelle version du logiciel Oxydium Suite est prévue pour être compatible avec vos anciens programmes de tir crées avec une version antérieure d'Oxydium Suite (notez que l'inverse ne l'est pas forcément).

 
- J'ai acquis des satellites MAF60 supplémentaires pour ma console Oxydium, mais avec ces derniers le retour d'information (satellites vers Oxydium) ne fonctionne pas. Est-ce normal ? 

Il faut penser à renseigner la mémoire de l'Oxydium avec les numéros de série de ces nouveaux satellites (c'est fait d'origine lors de l'achat d'une configuration complète, mais c'est à faire en cas d'achat après coup de satellites supplémentaires). Cette opération, très simple, est à faire une seule fois avec le logiciel Oxydium Suite, se référer à la notice de l'Oxydium. Il est à noter que cela n'affecte que la fonction de retour d'informations satellites vers Oxydium : les autres fonctions normales (tirs, balises) restent opérationnelles.

Si après avoir renseigné la mémoire de l'Oxydium avec le nouveau numéro du satellite et qu'il demeure tout de même absent lors de l'apprentissage du réseau, s'assurer que le n° de série du satellite est bien mémorisé (par exemple faute de frappe, oubli d'un chiffre...) dans l'Oxydium en faisant un "lecture mémoire" à partir d'Oxydium Suite. Si vous avez un doute sur le n° du satellite en lui même (étiquette déchirée, frappe peu lisible), il est possible de le retrouver en lançant une simple mise à jour de ce dernier : le n° de série s'affiche à l'écran au début de cette opération.

 
- Le retour d'information satellites vers Oxydium ne fonctionne plus.

Si c'est lors de l'apprentissage de la configuration du réseau (ou du test des lignes), s'assurer que les satellites ne sont pas éteints ou en mode tir activé. Ensuite vérifier que la liste des satellites mémorisés dans l'Oxydium n'ait pas été effacée par erreur en connectant l'Oxydium au PC et en lançant le logiciel Oxydium Suite. Si tel est le cas (si la liste est vide ou qu'un message indique une erreur de transmission lors de la lecture), les re-mémoriser dans l'Oxydium. Cette opération, très simple, est à faire une seule fois avec le logiciel Oxydium Suite, se référer à la notice de l'Oxydium. Comme expliqué ci-dessus cela n'affecte que la fonction de retour d'informations satellites vers Oxydium : les autres fonctions normales (tirs, balises) restent opérationnelles. Si vous avez beaucoup de satellites à rentrer en mémoire, et pour éviter d'avoir à rechercher à chaque fois tous les numéros et les ressaisir un par un, vous pouvez très bien conserver cette liste sur votre ordinateur et la transférer dans votre Oxydium en "un clic". Enfin au sein d''une même configuration (et avec le firmware Oxydium v3.8) le retour d'information supporte jusqu'à quinze satellites s'ils sont réglés sur des soixantaines différentes, avec un maximum de 10 réglés sur la même soixantaine (et 20 sur la soixantaine adressée).

 

- L'apprentissage du reseau est parfois plus long que d'habitude. Pourquoi ?
Lors de l'apprentissage du resau, l'Oxydium va rechercher à partir de sa liste de satellites mémorisés tous ceux qui lui sont réellement connectés. Lorsqu'un satellite est présent il va être trouvé très rapidement (quelques dixièmes de seconde), mais lorsqu'un satellite est absent (car par exemple non utilisé sur un spectacle) l'Oxydium va le rechercher pendant 5 secondes avant de passer à la recherche du satellite suivant.
 
- Sur l'Oxydium en quoi consiste la fonction "Apprentissage réseau" ? et faut-il le faire à chaque utilisation ?

C'est l'apprentissage de la configuration réseau de votre installation pour un spectacle spécifique pour pouvoir bénéficier du retour d'information. Cette fonction est indépendante du tir (si vous ne le faites pas les tirs pourront se faire normalement, seule la vérification des satellites depuis l'Oxydium ne fonctionnera pas). Lorsque vous lancez cet apprentissage l'Oxydium va faire une "photo" de votre installation une fois que celle ci est terminée et validée (les n° de série des satellites connectés, leurs réglages de soixantaine, la sortie modem Oxydium sur laquelle ils sont branchés...). Ensuite lors d'une vérification des satellites depuis l'Oxydium ce dernier va scanner toute l'installation et la comparer à ce qui avait été enregistré lors de l'apprentissage du réseau qui sert de référence et vous signaler toute différence comme par exemple une erreur de réglage de soixantaine d'un satellite, de sortie modem de l'Oxydium, mauvais satellite au mauvais endroit, satellite débranché ou éteint... Cet apprentissage de configuration réseau reste mémorisé dans l'Oxydium. Ainsi par exemple vous pouvez très bien préparer toute votre configuration dans vos locaux, la tester chez vous et une fois validée lancer un "Apprentissage réseau" : La configuration de votre installation va alors être enregistrée par l'Oxydium. Vous pouvez tout débrancher et une fois sur le site et que tout est installé relancer une vérification, l'Oxydium va alors procéder à une comparaison : toute différence entre la configuration stockée et votre nouvelle installation vous sera signalée. Cette fonction d'apprentissage ne sert que pour le retour d'informations satellites vers Oxydium. L'apprentissage de configuration ne peut et ne doit se faire que lorsque les satellites ne sont pas en mode tir (clef sur 0) : si vous le faite lorsque les satellites sont en mode tir activé (clef sur 1) l'Oxydium ne trouvera aucun satellite (et le précédent apprentissage de configuration sera écrasé par le nouveau, même s'il n'a pas trouvé de satellites). Enfin au sein d''une même configuration, et avec le firmware Oxydium 3.8, le retour d'information supporte jusqu'à 15 satellites s'ils sont réglés sur des soixantaines différentes, avec un maximum affichable de 10 réglés sur la même soixantaine (la soixantaine adressable quant à elle peut en afficher jusqu'à 20).

Si vous n'avez qu'un seul satellite, et que vous ne l'utilisez que connecté toujours sur le même modem et réglé toujours sur la même soixantaine alors il n'est pas nécessaire de faire cet apprentissage de configuration à chaque nouveau spectacle puisque rien ne change. Si vous ne vous servez pas du tout du retour d'information non plus. Dans tous les autres cas oui.

 
- Sur l'Oxydium comment faire un apprentissage de réseau si sur un spectacle particulier j'ai plus de 10 satellites réglés sur la même soixantaine (ou 20 sur la soixantaine adressée) ?

Avec le firmware Oxydium 3.8, il n'y a rien à faire de particulier, lors d'une vérification des satellites, les satellites en surnombre resteront transparents et ne seront tout simplement pas affichés (ils sont affichés selon leur chronologie de mémorisation dans l'Oxydium). Comme expliqué précedemment, l'apprentissage de configuration réseau n'est utile que pour la fonction de retour d'informations satellites vers Oxydium : les autres fonctions normales (tirs, balises...) restent quant à elles pleinement opérationnelles.

- Sur l'Oxydium comment faire un apprentissage de réseau si sur un spectacle particulier j'ai plus de 10 satellites réglés sur la même soixantaine standard et que je veux pouvoir tout de même avoir le retour d'information pour tous ?

Sur les satellites surnuméraires programmez votre soixantaine standard sur celle du mode adressage personnalisé qui lui autorise jusqu'à 20 satellites supplémentaires en plus de la soixantaine standard.

Ci-dessous le petit programme .tir à télécharger permettant de réadresser la soixantaine personnalisable avec une soixantaine standard (000 à 059, 060 à 119, 120 à 179 selon le besoin) : AdressagesStandards

 

 
- Sur l'Oxydium en quoi consiste la fonction "Verif voies satellites" ?

Le test ohmique réalisé directement sur le satellite sert de référence et est enregistré dans sa mémoire : il reste stocké dans le satellite même si ce dernier est éteint.
Ensuite quand on fait un test voies depuis l'Oxydium, on fait en fait un test de comparaison : celui ci compare ce qu'il mesure avec le précédent test de référence qui avait été réalisé sur le satellite. C'est le dernier test sur le satellite qui sert de référence (il écrase le test précédent).
Si tout est identique, l'Oxydium mettra des "V" dans toutes les cases car tout est identique. Le "V" (comme validé) signifie que rien n'a changé (que les lignes soient câblées ou pas). Cela dans le but de voir en un seul coup d'oeil ce qui est normal de ce qui ne l'est pas.
Si entre temps on a fait une modif de câblage sur le satellite (par exemple une ligne s'est débranchée, ou inversement on branche un infla sur une sortie qui initialement n'était pas câblée), alors il y a une différence par rapport au test de référence fait sur le satellite. Du coup la case correspondante sur l'écran LCD restera vide.

Donc par exemple si à 18h l'installation est finie :
1/ sur le satellite faire un test ohmique (tout ce qui fait plus de 70 ohms reste éteint). Il est mémorisé.
2/ sur l'oxydium faire un apprentissage réseau, puis éventuellement un vérif état des satellites et un test voies satellite
3/ si tout est ok, on peut tout éteindre (satellite et oxydium)
4/ à 21h45 on peut tout rallumer, et à partir de l'oxydium (ne pas refaire un apprentissage réseau puisque celui de 18h avait été validé), lancer juste une vérif état des satellites, et lancer depuis l'oxydium un test voies satellite (surtout sans refaire un test ohmique directement sur le satellite sinon le test de référence de 18h qui avait été validé est écrasé). Toute différence par rapport au test ohmique de 18h sera signalée.

Par sécurité, tout comme le test ohmique sur le satellite, on ne peut pas lancer un test voies quand le satellite est armé (clef sur 1).

 
- Si je n'utilise pas le retour d'information car je ne fais pas la vérification des satellites depuis la console Oxydium, mais uniquement physiquement au niveau des satellites eux-mêmes, dois-je quand même réaliser un "Apprentissage de réseau" ?

Non, l'apprentissage de réseau n'est à faire que dans l'idée de pouvoir ensuite réaliser les vérifications des satellites depuis l'Oxydium. Si vous ne le faites pas vous ne pourrez juste pas vérifer vos satellites depuis l'écran de l'Oxydium, mais toutes les autres fonctions (de tir, de balise, de test ohmmique...) sont opérationnelles.

 

- Sur l'Oxydium en mode Tir Manuel, je n'arrive plus à sélectionner avec la molette certaines voies, et lors des tirs en avance pas à pas ces mêmes voies sont simplement sautées (comme si elles n'existaient pas), pourquoi ?

Car ces voies ont probablement été affectées en tant que lignes de secours (il y en a 4), elles sont à ce titre protégées et exclusivement réservées à cet usage d'urgence par le système (pour les selectionner il faut appuyer sur le bouton jaune d'accès direct correspondant au secours désiré et un des boutons de tir. Ces voies de secours sont paramétrables et vous pouvez les modifier facilement selon vos besoins. Si vous n'avez pas besoin de voies de secours, les régler sur des voies généralement inutilisées (par exemple 596, 597, 598, 599). Ces réglages restent mémorisés par l'appareil jusqu'à une nouvelle affectation. Au début de chaque tir en mode "tout manuel", l'Oxydium vous demande si vous êtes d'accord avec les lignes de secours mémorisées, et vous propose de les modifier si besoin. Plus d'explications pages 7 et 8 de la notice.

 
- Sur l'Oxydium, lors d'un tir en mode automatique d'un programme spectacle, suite à un évènement externe imprévu j'ai dû faire une pause dans l'exécution des tirs. Lorsque j'ai pu reprendre le démarrage du spectacle, dès que j'ai appuyé sur les boutons de tir, la mise à feu de la voie qui arrivait chronologiquement a été immédiate alors qu'en théorie elle avait été prévue initialement avec un retard. Pourquoi ? 

Une intervention dans l'exécution d'un programme en mode automatique (et cela que les voies aient été programmées en "Auto" ou en "Manu" avec un retard) est fort heureusement possible, mais néanmoins considérée comme anormale et imprévue. L'Oxydium ne peut pas connaître à l'avance ni la durée d'une Pause forcée, ni sa nature (par exemple un changement de voie "à la volée" avec la molette si la voie suivante est programmée en mode manuel), et encore moins quand sera le moment où l'artificier pourra reprendre le cours normal du spectacle. Sitôt que l'artificier jugera les conditions de redémarrage du spectacle réunies il souhaitera bien évidemment reprendre le spectacle au plus vite. Il est donc logique que le reliquat de temps pour la voie à venir soit annulé, seul l'artificier juge à quel moment précis repartir et ne peut avoir à subir, en plus de l'interruption forcée, l'attente de l'écoulement d'un ingérable reliquat de temps de par exemple 30 secondes. Pour résumer : pendant un spectacle en mode automatique toute action sur la touche "Pause", ou sur la molette si les voies sont en "manuel", annulera le délai restant sur la voie affichée qui deviendra manuelle et sans retard. Il est à noter que les tirs des 4 voies de secours (du moment où l'on ne met pas le programme en Pause) ne sont pas concernés et n'impactent pas le déroulement normal du programme.

 
- Avec Oxydium suite, pendant la création d'un programme avec adressage des satellites, comment aussi adresser les voies de secours sur des satellites lorsqu'ils sont en mode adressage personnalisé ? 

On ne peut pas de mettre des secours directement lorsque l'on travaille en mode adressage personnalisé des satellites car les voies de secours n'apparaîssent pas dans la colonne des voies à déposer sur l'image du ou des satellites adressés. Mais il est tout de même possible de le faire. Exemple :

Supposons que vous ayez 2 satellites à programmer, le A et le B, et que vous souhaitiez avoir 2 secours sur le satellite A (en sorties physiques 58 et 59), et 2 secours sur le B (en sorties physiques 58 et 59).

1/ dans le programme Oxydium suite laisser pour l'instant les voies de secours en haut affectées comme d'origine à 596, 597, 598, 599

2/ faites votre programme avec vos adressages, et en plus, prévoir à la fin 4 tirs en mode manuel (ici 116, 117, 118 et 119) et les adresser normalement en les faisant glisser sur les satellites où vous les désirerez, donc dans notre exemple 116=58A, 117=59A, 118=58B, 119=59B.

3/ programmez vos deux satellites avec vos adressages personnalisés, le A puis le B.

4/ ensuite un fois que les satellites sont programmés, revenez dans le programme Oxydium suite, et en haut, affectez les secours tels que 596 (F5) devient 116, 597(F6) devient 117, 598(F7) devient 118, et enfin 599(F8) devient 119. Supprimer en fin de programme les 4 tirs des voies manuelles 116 à 119 pour ne plus avoir de message d'erreur.

5/ transférer le programme à l'Oxydium et ainsi vous aurez bien en secours F5(116)=sortie58A, F6(117)=sortie59A, F7(118)=sortie58B et F8(119)=sortie59B, tout en ayant des satellites adressés.

 

- Avec Oxydium suite, comment réaliser un programme automatique et que le tout premier tir du spectacle (que je destine à une annonce manuelle) ne fasse pas démarrer le chronomètre de l'Oxydium ? Les quatre voies de secours ne font pas démarrer le chronomètre : vous pouvez alors consacrer une voie non présente* dans votre programme à cette fin en la mettant en voie de secours (par exemple si votre programme utilise les voies de 00 à 52, mettez votre annonce sur la 53. Il vous suffira au début du spectacle de tirer cette voie de secours 53, puis ensuite de faire démarrer normalement votre programme avec le tir de la voie 00 qui lui fera bien démarrer le chronomètre).  * "une voie non présente" car il n'est pas possible d'utiliser en secours une voie déjà affectée en voie "normale" dans votre programme.

 

- Peut on adresser les satellites si on travaille avec OPMC, ou encore avec une simple télécommande filaire de MAF60, et non par un des quatre programmes présents dans la mémoire autonome de l'Oxydium ? Oui. La fonction d'adressage des satellites ne concerne que la réaffectation des sorties des satellites sur les satellites eux-mêmes (et en aucun cas leur timing). Pour résumer, si vous tirez par OPMC c'est l'ordinateur qui va dire (via l'Oxydium) aux satellites quand et quelle voie tirer (et ce sont les satellites eux même qui feront le tri des voies à tirer selon leurs réadressages propres) et de même si vous tirez avec une télécommande basique de MAF60 c'est cette dernière qui va dire aux satellites quand et quelle voie tirer (et ce sont les satellites eux même qui feront le tri des voies à tirer selon leurs réadressages propres). Le réadressage des satellites s'effectue tout de même avec un module indépendant présent dans le logiciel Oxydium suite et qui ne sert qu'à ça, mais il n'est pas nécessaire d'avoir établi un programme avec ce dernier pour le réaliser : il suffit de créer simplement autant de tirs que le spectacle en comporte, sans ce soucier des temps puisque ensuite ce n'est pas l'Oxydium qui va les gérer mais le PC ou la télécommande, et d'ensuite adresser normalement les satellites un après l'autre.

 

 
- Parfois Oxydium PyroMusical Creator (OPMC) m'indique en message d'erreur que le temps intermédiaire entre 2 tirs est inférieur à 0.1 seconde et que je dois le corriger, alors que pourtant le temps indiqué à l'écran entre ces 2 tirs est bien de 0.1 seconde. Pourquoi ? 

En cas de tirs avec un intervalle de 0.10 seconde nous vous conseillons de saisir les fractions de seconde au clavier (en effet en faisant juste glisser les effets avec le curseur vous pouvez vous retrouver avec des intervalles plus courts du fait que l'affichage ne se fait que sur deux chiffres après la virgule : par exemple avec deux tirs successifs affichés à 02.00 et 02.10 vous pouvez avoir en réalité 02.001 et 02.100, ce qui entraîne que le temps intermédiaire n'est plus que 0.099 et donc un message d'erreur, ce qui n'arrive pas avec la saisie au clavier).

 

 

- Avec Oxydium Pyromusical Creator (OPMC) comment vérifier par sécurité lorsque je lance réellement le spectacle si toute la partie audio (sono, carte son, etc...) fonctionne ?

Le mieux est encore lors de la création du projet est de prévoir au tout début de votre programme un blanc (ou silence) de marge de quelques secondes avant le démarrage de la musique et de la pyro et d'y insérer un petit "marqueur" sonore (ça peut être un bref bip audible mais néanmoins discret, ou encore un message d'accueil...) vous permettant de valider préventivement le bon fonctionnement de l'audio une fois le spectacle lancé ou d'intervenir si besoin.

 

- Comment relier l4oxydium à un contrôleur DMX ?  Il faut simplement un cordon DMX standard avec une fiche femelle 5 points. Attention le signal issu de la source DMX doit avoir une amplitude de tension de 5 volts : en cas de longueurs de câbles, d'interfaces DMX un peu "faiblards", de plusieurs récepteurs, utiliser éventuellement un splitter/ampli DMX.

 
- Peut-on positionner les satellites où l'on veut ? 

En premier lieu les satellites doivent être installés dans une zone sécurisée à l'abri des retombées pyrotechniques, ou de la pluie, mais aussi du gel, ou encore d'une trop forte chaleur (éviter l'après-midi en plein soleil l'été). En effet des conditions climatiques extrèmes peuvent par exemple avoir des influences sur la précision des mesures de résistances des lignes, sur le rendement énergétique des batteries l'hiver, détérioration prématurée des éléments liée aux UV... Se méfier également des éléments et structures métalliques nus (non peints ou non protégés) à proximité des fils de lignes servant de supports aux produits pyrotechniques (batteries de mortiers, supports de chandelles...), en effet il est toujours possible que lors des tirs des fils arrachés et dénudés puissent rentrer en contact avec ces éléments métalliques nus. Vous pouvez pour les satellites les plus exposés utiliser des housses de protection spécifiques.

 
- En remettant en marche mon Oxydium, l'écran lcd n'affiche rien, que faire ? 

Il y a deux possibilités :

- En premier lieu vérifier que le contraste ne soit simplement pas totalement déréglé (cela peut être lié à la température, par exemple un réglage du contraste de l'écran l'été en plein soleil sera différent le soir s'il fait 25°c de moins).

Pour le re-régler, même quand l'affichage ne permet plus de savoir où l'on en est du menu, il faut allumer l'oxydium avec le 0/1 et : si l'affichage est tout blanc tourner (plutôt lentement) la molette alu de sélection des voies dans le sens horaire de plusieurs tours (ou tourner dans sens inverse des aiguilles si l'affichage est tout noir) jusqu'à apparition des caractères (en effet cette molette alu sert aussi au réglage du contraste quand on est à l'écran d'accueil).

- En second lieu vérifier que la batterie n'est pas simplement comlètement déchargée (par exemple si l'Oxydium a été oublié en position marche après la précédente utilisation, ou bien s'il est resté stocké des mois sans recharge d'entretien). Pour cela le rétroéclairage de l'écran doit normalement s'allumer quand on met en marche l'appareil, si ce n'est pas le cas appuyer une fois sur la touche jaune F8. Si l'écran demeure éteint c'est que la batterie est à recharger. Pour remédier à cela :

  1/ Oxydium à l'arrêt (bouton 0/1) sur 0, déjà le recharger (si la batterie était complètement à plat cela peut prendre un à deux jours)

  2/ Débrancher le chargeur et allumer l'Oxydium. S'il redémarre normalement, c'est OK. Sinon passer à l'étape 3.

  3/ Si batterie rechargée et que l'Oxydium ne redémarre toujours pas, les niveaux de tensions anormalement bien trop bas auquel il a été très progressivement soumis ont pu perturber son processeur (rien à l'écran, éventuellement juste un trait noir quand on l'éteint) : il faut lui faire la mise à jour Oxydium 3.8 disponible sur ce site afin qu'il puisse rebooter normalement (même si cette mise à jour avait déjà été faite). Pour cela prendre le cordon USB fourni avec l'appareil et suivre les instructions données par le PC au fur et à mesure de la mise à jour.

 

- Existe t'il un tableau de localisation des sorties du satellite en fonction des soixantaines ? 
Oui, il est téléchargeable ICI
 
- Est-ce qu'on peut recharger la batterie interne de la MAF60 ou de l'Oxydium par l'USB ? 
Non, l'embase USB ne sert qu'au transfert de données. Il faut réaliser les recharges par l'embase XLR et le chargeur spécifique fourni. Seuls les tout nouveaux modules HF "OxyRadio" se rechargent via USB.
 
- Il est indiqué dans le mode d'emploi que le niveau de batterie est affiché sur 10 leds, que si une seule led est allumée la batterie est déchargée, et que si les 10 leds sont allumées la tension de le batterie est à fond. Mais j'ai remarqué que même la batterie totalement chargée, après quelques minutes de marche le niveau qui était au maximum descend et se stabilise vers les leds 7 ou 8. Est-ce normal ? 
Oui. Les leds des satellites MAF60 sont étalonnées comme ceci : si tension batterie jusqu'à 13.1V=10 leds allumées, jusqu'à 12.9V=9 leds, jusqu'à 12.7V=8 leds, jusqu'à 12.4V=7 leds, jusqu'à 12.1V=6 leds, jusqu'à 11.9V=5 leds, jusqu'à 11.6V=4 leds, jusqu' à 11.4V=3 leds, jusqu'à 11.1V=2 leds, jusqu'à 10.9V=1 seule led, en dessous de 10.8V=1 seule led qui clignote. Il normal qu'une batterie qui sort de charge soit à 13V et plus (d'où 10 leds allumées), et qu'au bout de quelques minutes d'utilisation que sa tension descende pour se stabiliser à sa tension nominale, vers 12.5 volts (compléments d'informations sur les batteries dans la FAQ rubrique "Questions diverses"). Des changements de conditions climatiques (passer du chaud au froid, ou d'humidité) peuvent eux aussi causer de légères variations du niveau de tension affiché.
 

Et plus particulièrement au sujet des accessoires HF :

 
- En cas d'achat d'un nouveau module HF OxyRadio complémentaire, est-il nécessaire de l'appairer pour qu'il puisse fonctionner avec le module maître déjà en ma possession ? 

Oui, car par mesure de sécurité il est nécessaire d'avoir physiquement les modules pour réaliser cette opération (ceci afin que seul le propriétaire du système puisse piloter ses modules). Cette opération rapide est décrite dans la notice, et en complément une vidéo est disponible dans la rubrique des tutoriels.

 
- Peut-on utiliser sur un même site à la fois le nouveau système HF OxyRadio et l'ancien système HF TélécoMAF60 ? et sont-ils compatibles ? 
Non. Ces systèmes ne sont absolument pas compatibles entre-eux, en outre lorsqu'on utilise un système HF sur un site, il ne doit y avoir qu'un seul et unique organe de commande HF sinon les récepteurs vont recevoir simultanément des ordres issus de plusieurs émetteurs qui risquent de se parasiter mutuellement.

En complément à ce sujet :

 
- Il est indiqué que les anciennes hf (cellesdans les boîtes alu grises) sont obsolètes, pourtant elles me semblent toujours fonctionner parfaitement. Qu'en est-il ?

Ces anciens accessoires UHF (Télécomaf60) sont aujourd'hui obsolètes (voir rubrique "Archives & obsolètes"), non pas parce qu'en eux mêmes ils ne fonctionnent techniquement plus ou qu'ils sont en panne, mais car l'environnement radioélectrique en France est en pleine mutation et est plus encombré d'année en année. En effet le déploiement rapide des réseaux de communications UHF en tout genre (...les puissantes 4GLTE et 5G, le maillage type LoraWan, Sigfox, feux de chantiers de circulation alternée, alarmes, et même des brouilleurs, etc...), leurs densifications, l'attribution par les autorités de nouvelles fréquences jusqu'alors épargnées, peuvent créer dans certaines zones un risque accru de perturbation et de parasitage. La liaison filaire, immunisée contre ces interactions, reste le mode à privilégier. Ces anciens accessoires radio Télécomaf60 ne sont plus commercialisés depuis plusieurs années et sont remplacés par les modules OxyRadio équipés de tuners de conception plus récente.

 
- Afin de fiabiliser encore plus la transmission HF avec les modules radio est-il possible de créer une redondance pour certains ordres de tir en les envoyant deux fois (en mode tir automatique), cela plus particulièrement pour les voies les plus importantes ? 

Il faut savoir qu'à la base les ordres de tir HF sont déjà doublés automatiquement par le système. Mais oui pourquoi pas, c'est effectivement possible.  Lors de la création du programme avec "Oxydium suite" mettre (manuellement) deux fois de suite le tir de la même voie à redonder, avec par exemple un petit espace de 2/10eme de seconde entre le tir principal et le tir de sécurité : par exemple tir voie 01 à 5.2 sec, puis à nouveau tir voie 01 à 5.4 sec. Ainsi l'ordre de tir sera envoyé deux fois de suite (le satellite délivrera tout au plus une deuxième impulsion dans une ligne déjà tirée ce qui n'est pas génant avec un satellite MAF60 transistorisé). Il est à noter que lors de la création d'un programme ayant des répétitions, le logiciel Oxydium suite donnera des messages d'avertissements (mais n'empêchant pas la programmation) au sujet des voies en doublon dans le programme, dans ce cas ce sera donc normal. Observation : seuls les tirs rapides avec des intervalles inférieurs à 2/10eme ne peuvent pas être doublés.

Exemple avec des tirs manuels et automatiques doublés à 5/10eme de seconde :

 En complément voir aussi ci-dessous les conseils sur le positionnement des antennes.

 
- Peut-on relier à une seule télécommande filaire (ou Oxydium) plusieurs émetteurs HF en même temps ?

Non, ce n'est pas possible : un seul émetteur uniquement est à relier à l'organe de commande. Le fait de mettre simultanément plusieurs émetteurs en même temps entraînera des perturbations de communication HF.

 
- Sur les modules OxyRadio, comment fonctionne exactement le test de RSSI ?
Lors de l'appui sur le poussoir du module esclave, ce dernier fait une demande au module maître de se mettre en émission quelques secondes. Le module maître envoie alors pendant ces quelques secondes une salve d'informations codées et en même temps le module esclave va quant à lui évaluer la qualité et la puissance du signal qu'il reçoit et afficher le résultat sur son échelle de 10 led de cette série de salves, cela dans le but d'optimiser le positionnement des modules. La communication entre les modules étant codée, seuls les modules appairés entre eux pourront entrer en communication pour réaliser ce test, et l'esclave n'affichera le signal uniquement de ce qui lui est appairé.
 
- De quelle manière un obstacle entre l'émetteur et le récepteur peut perturber une transmission radio HF et pourquoi est-il préférable de placer les antennes en hauteur ?

On peut assimiler une transmission radio HF à une transmission lumineuse : ainsi de la même manière qu'un obstacle va atténuer la lumière d'une lampe électrique un obstacle va atténuer l'onde radio. C'est d'autant plus vrai si l'obstacle est dense. Il convient aussi de prendre connaissance dans les notices des conseils liés à la commande par radiofréquences et des précautions dans les lieux "pollués" hertziennement où des interférences peuvent être présentes : ville, zone industrielles, relais de téléphonie et autres, et même des brouilleurs.... Se méfier également des 31 décembre minuit où le trafic radio se densifie subitement considérablement avec des millions de sms échangés simultanément. Outre la vérification du niveau de réception indiqué par le bargraphe à leds sur le récepteur lui-même, il est aussi très important de vérifier que la led de décodage balise  "beacon" présente sur les satellites MAF60 clignote de manière régulière, sans en sauter (si l'allumage de la led des balises est erratique, et cela même si le niveau du signal est bon, c'est révélateur d'une fréquence parasite).

Il est important de soigner l'installation des antennes. Un positionnement vertical est indispensable. Ne pas placer les antennes en oblique, ou pire couchées : la pointe des brins des antennes doit être orientée à la verticale, droit vers le ciel. En effet même si les antennes sont bien omnidirectionnelles (émission et réception dans toutes les directions sur 360° : Nord, Sud, Est, Ouest) la majorité du rendement d'une antenne se trouve perpendiculairement à son axe, comme sur le schéma ci-dessous. Exemple d'un cas extrême de mauvais positionnement : si l'antenne est posée couchée, brin parallèle au sol, la plus grande partie des ondes partira vers le ciel et le sol et non vers les autres antennes. Le fait de les placer un peu en hauteur (1,5 à 2 mètres) augmente la portée. Les antennes doivent être à vue (sans obstacle entre elles).

Vous pouvez visualiser un schéma explicatif ici :

 
 
 
 

Si vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question dans cette FAQ, n'hésitez pas à nous contacter.

 
 
 

- Systèmes et tables de tir pour la pyrotechnie - Pyrotechnic firing systems - GENETEC © MMXXIII -

 
 
 

 

 

 

 

 

FAQ gamme MAF60 et OXYDIUM
© 2024